Secteur Pastoral Saint Jean-Paul II de Sénart

SECTEUR PASTORAL Saint Jean-Paul II de Sénart Pour télécharger le fichier

Paroisses de Draveil – Soisy S/Seine Et Vigneux S/Seine

PROJET PASTORAL du SECTEUR (2014 – 2017)

« Une foi qui nous ouvre et nous unit »

Diocèse d’Evry-Corbeil-Essonnes

 

PREAMBULE

Le présent projet pastoral est fondé sur « Ensemble pour la Mission » (2009) qui est le document de référence pour la vie pastorale du diocèse d’Evry, suite au synode de 2007. Ce document rappelle les quatre priorités diocésaines pour la mission, à savoir :

1. Le caractère fondamental de la Parole de Dieu

2. L’importance de la collaboration des prêtres, diacres, religieux (ses)

et des laïcs autour de l’évêque

3. Etre accueillant et missionnaire

4. L’importance de la vie pastorale de proximité, tout en vivant en secteur.

Ce projet s’appuie, aussi, sur les expériences et les réalités de terrain des chrétiens, du secteur, telles qu’elles ont été partagées pendant la visite pastorale du 24 au 30 mars 2014. La lettre pastorale que notre évêque a adressée aux fidèles à l’issue de cette visite, résume bien les richesses, les spécificités et les préoccupations de notre secteur.

C’est donc ensemble, dans la diversité des ministères et des dons de l’Esprit, que nous devons porter la responsabilité de la mission. Dans le monde, dans l’Eglise, dans nos villes (communes), les besoins sont nombreux : personne ne peut à lui seul répondre à tous ces besoins. C’est pourquoi, la charge pastorale s’exerce en co-responsabilité entre prêtres d’une part, et entre prêtres et laïcs d’autre part. L’Esprit Saint est celui qui donne aux personnes appelées à une mission envie de répondre « Oui, me voici Seigneur » comme le fiat de la Vierge Marie. Ce projet est notre fiat à la mission que notre évêque nous a confiée sur ce secteur, mission que nous articulons autour de cinq axes principaux.

1. Une Eglise vivante qui accueille

2. Une Eglise qui catéchise

3. Une Eglise qui célèbre et prie

4. Une Eglise qui communique

5. Une Eglise qui appelle et implique

 

AXE I – UNE EGLISE VIVANTE QUI ACCUEILLE

Jésus dit : « Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas, car le Royaume

de Dieu est à ceux qui leur ressemblent » (Mc 10, 13-16)

 

I-l : Constat

Les trois paroisses de notre secteur sont si différentes sur le plan anthropologique, culturel, social et économique que l’ouverture et l’accueil s’imposent en vue de vivre ensemble. Ainsi, vivre en Eglise suppose que notre communauté soit accueillante, dans ses différents lieux de culte, les mouvements et services qui la composent.

L’accueil exige d’aller vers les autres, de dialoguer et de tisser les liens avec eux. Comme l’exhortait le père évêque dans sa lettre pastorale, au terme de sa visite pastorale : « Le dialogue doit être au cœur de notre vie. Et, le dialogue suppose que chacun pratique ce qu’on appelle la règle d’or : ‘Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux’ : c’est la Loi et les prophètes. » Ainsi, la foi au Christ nous aidera à nous accueillir les uns et les autres, afin de construire la fraternité et d’essayer de la vivre au quotidien.

 

I-2 : Propositions d’actions

Penser à accueillir les nouveaux paroissiens en début de chaque année pastorale.

Avoir l’attention et prendre le temps de l’écoute envers les personnes qui sont à la périphérie de l’Eglise, mais qui font pourtant une démarche portée par une demande de service.

Avoir le souci de sortir de chez nous (églises) pour aller à la rencontre de ceux de celles qui ne viennent pas frapper à nos portes.

Développer la convivialité : verre de l’amitié, repas paroissial ou de secteur,kermesse, brocante, fêtes populaires …

Tous les mouvements et services d’Eglise se réuniront au moins une fois par an,pour échanger les expériences et/ou se former.

Développer les relations avec les frères des autres religions.

Mettre en place une pastorale de 18-30 ans pour permettre à cette tranche d’âge de continuer à vivre leur foi sans se déconnecter de l’Eglise et des communautés paroissiales.

 

AXE II – UNE EGLISE QUI CATECHISE

« … c’est ainsi que votre lumière doit briller devant les hommes … » (Mt 5,16)

 

II-1 : Constat

Il nous faut prendre conscience aujourd’hui que nous avons tous mission, comme baptisés, non seulement de catéchiser les enfants mais de proposer la foi largement et de transmettre ce qui nous fait vivre. La catéchèse a besoin du milieu nourricier de la communauté pour que s’enracine l’expérience de la foi, faite d’écoute de la Parole, de la célébration des sacrements et de la vie fraternelle. La catéchèse est donc destinée à tous les âges, à tous les milieux, à toutes les catégories sociales… Nous sommes invités à être les visages d’une Eglise qui s’intéresse à chaque personne telle qu’elle est, qui favorise sa rencontre avec Dieu. Comme le déclarait le pape Saint Jean-Paul II : « Le but définitif de la catéchèse est de mettre quelqu’un, non seulement en contact, mais en communion, en intimité avec Jésus-Christ » (Jean-Paul II, Catéchèse tradendae, n° 5). Notre communauté doit être elle-même une catéchèse vivante, centrée sur la Personne du Christ.

 

II-2 : Propositions d’actions

II-2-1 Les familles

Orienter les parents des enfants et les adultes qui se préparent aux sacrements (baptême, première communion, confirmation, mariage) ou à la profession de foi vers les conférences de l’équipe Jean XXIII.

Inviter et impliquer les parents des enfants aux messes des familles.

Parrainer les enfants ou les nouveaux époux après un sacrement pour garder le contact avec l’Eglise.

II-2-2 Les assemblés dominicales

Que les équipes animatrices continuent à accueillir les fidèles à l’entrée de l’église. Comme elles savent le faire, que cet accueil soit toujours chaleureux.

Organiser et veiller à ce que les églises soient ouvertes le plus de jours possibles dans la semaine.

Célébrer au moins une fois par an « Le dimanche autrement ».

 

II-2-3 La formation

Pourvoir à la formation de ceux et celles qui ont une mission de l’Eglise.

Proposer des conférences sur des questions sociétales ou d’Eglise.

Mettre en place une préparation coordonnée des mariages sur le secteur.

Coordonner la préparation des baptêmes sur le secteur.

Pendant la préparation des mariages, insister sur le sens du mariage en plaçant la Parole de Dieu et la prière au cœur des familles.

Créer un conseil pastoral de secteur pour réfléchir sur les enjeux de la catéchèse dans la société d’aujourd’hui.

 

AXE III – UNE EGLISE QUI CELEBRE ET PRIE

« Les disciples étaient fidèles à l’écoute de l’enseignement des Apôtres et à vivre en

communion fraternelle, à rompre le pain et à participer à la prière. » (Ac 2,42)

III-1 Constat

Lors de sa visite pastorale, notre évêque nous a rappelé : « Le dialogue est une manière de vivre : il ne peut exister à l’intérieur de la communauté que s’il est ancré en Dieu : donner du temps à Dieu fortifie le désir de rencontrer les autres. Une des manières de savoir si nous avons un vrai dialogue avec notre Père est d’examiner notre dialogue avec nos frères. Et notre famille, c’est l’Eglise. Nos frères sont nos frères et sœurs catholiques, mais ce sont aussi les non chrétiens, les agnostiques, les anticléricaux. La prière nous aide à avoir le regard du Christ sur eux. » (Lettre pastorale du 31 mars 2014, adressée aux chrétiens du secteur pastoral de Sénart-Draveil).

III-2 Propositions d’actions

Nous affirmons trois priorités :

III-2-1 : Célébrations liturgiques

Que toutes les réunions des mouvements ou services d’Eglise commencent par la prière ou la méditation d’un passage biblique.

Créer et accompagner une équipe d’enfants de chœur du secteur.

Créer une équipe de sacristains qui préparent l’autel pour les célébrations.

Les équipes liturgiques veilleront à des célébrations vivantes mais recueillies.

III-2-2 : Groupes de prière

Les groupes de prière organiseront chaque année une journée spéciale de prière sur le secteur. Cela suppose une coordination et un accompagnement de ces groupes par un prêtre.

Proposer des retraites ou récollections aux membres des mouvements et services d’Eglise.

III-2-3 : Pèlerinages

Mettre en place une équipe de secteur de pèlerinages qui aura pour mission de proposer des pèlerinages ou des marches vers des lieux et/ou des églises chargées d’histoire pour les chrétiens.

Organiser chaque année la marche ou rassemblement du secteur.

 

AXE IV – UNE EGLISE QUI COMMUNIQUE

« Allez dans le monde entier, proclamez l’Evangile à toute la création » (Mc 16,15).

 

IV-1 Constat

La communication d’un secteur est un véritable défi dans un monde envahi par des multiples médias et des réseaux sociaux. Mais, la communication dans l’Eglise va bien au-delà d’une simple annonce pour informer, guider … elle nous renvoie à notre vocation baptismale !

 

IV-2 Propositions d’actions

Plusieurs moyens sont à notre portée pour diffuser les informations.

IV-2-1 L’Ecrit

Renforcer l’ancrage du journal Effata dans le paysage pastoral de notre secteur en créant une équipe de diffusion sur chaque paroisse.

Veiller à l’actualité des affiches dans les églises et les lieux d’accueil

IV-2-2 Le Site du secteur

Renforcer l’ancrage du site dans le paysage pastoral de notre secteur en le faisant connaître ici et ailleurs.

 

AXE V – UNE EGLISE QUI APPELLE ET IMPLIQUE

« Les disciples entendirent cette parole, et ils suivirent Jésus. Celui-ci se retourna vit qu’ils le suivaient, et leur dit : ‘ Que cherchez-vous ?’ Ils lui répondirent : ‘ Rabbi (c’est-à-dire : Maître), où demeures-tu ? ’ Il leur dit : ‘ Venez, et vous verrez’ » (Jn 1,37-39).

V-1 Constat

Notre secteur à ses spécificités, comme l’a remarqué notre évêque :

« Pratiquement chaque équipe m’a parlé de recrutement. Conscient de ne pas connaître vos conditions de vie, la bousculade quotidienne, le nombre de feux rouges, les difficultés pour atteindre les gares ! Les distances semblent augmenter tous les jours, alors que le temps se rétrécit, comme dévoré par nos portables et toutes les sollicitations qui nous assaillent. Tout cela est évident … Mais l’Eglise a besoin que chacun s’interroge pour savoir en vérité où Dieu l’appelle. » (Lettre de l’évêque du 31 mars 2014).

Notre responsabilité est d’accompagner les chrétiens à répondre à l’appel du Christ qui les appelle à servir leurs frères. Restons persuadés qu’un engagement bien vécu, qu’un chrétien épanoui dans sa mission devient une personne appelante.

V-2 Propositions d’actions

V-2-1 : Les mouvements et services d’Eglise :

Utiliser les relations de personne à personne pour appeler à la mission.

Partager la mission en renouvelant régulièrement les équipes.

Etendre la remise des lettres de missions à tous les responsables de mouvements et services d’Eglise, afin de valoriser la dimension écclésiale de la mission.

V-2-2 : Les vocations sacerdotales et religieuses :

Organiser des témoignages des prêtres, permanents, religieux et religieuses autour des messes, en vue de susciter de nouvelles vocations sacerdotales et religieuses.

 

CONCLUSION

Il en va de même pour vous : quand vous aurez fait tout ce qui vous est ordonné, dites : « Nous sommes de simples serviteurs ; nous n’avons fait que notre devoir » (Mc 17,10)

Vu et approuvé, le 21 septembre 2014

par Monseigneur Michel DUBOST, Evêque d’Evry-Corbeil-Essonnes

La vie en secteur